Please use this identifier to cite or link to this item: http://hdl.handle.net/20.500.12136/71
Item metadata
Title: Étude géoarchéologique du site acheuléen ancien de “la Noira” (Brinay, Cher, Région Centre, France)
Authors: Despriée, Jackie
Courcimault, Gilles
Voinchet, Pierre
Puaud, Simon
Bahain, Jean-Jacques
Moreno García, Davinia
Moncel, Marie-Hélène
Gallet, Xavier
Chantreau, Yoann
Tissoux, Hélène
Falguères, Christophe
Keywords: Vallée du Cher;Caractérisation pétrographique;Origine des matériaux;Dépôts périglaciaires;Comportements anthropiques;Meulière lacustre;Acheuléen ancien
Issue Date: Mar-2017
Publisher: Centre National de la Recherche Scientifique
Citation: Quaternaire, 2017, 28 (1), 49-71
Abstract: Dans la vallée du Cher (région Centre-Val de Loire, France), les recherches menées depuis 2003 ont permis d’élaborer un cadre géologique, chronologique et paléoenvironnemental pour les systèmes fluviatiles et les sites préhistoriques associés. A Brinay (Cher), les alluvions sableuses de la nappe des Fougères qui ont recouvert le site acheuléen de la Noira ont été datées par la méthode ESR de 665 ± 55 ka. Sur ce site, les études géoarchéologiques et les fouilles montrent que les homininés ont prospecté des amas contenant des matériaux variés issus d’une formation plio-pléistocène plus ancienne et descendus depuis l’interfluve sur le versant (Sous-unité a1/Unité a). Leur stratégie d’approvisionnement semble avoir consisté à récupérer, après tri, des plaques de meulière en éliminant celles qui étaient altérées ou gelées antérieurement. Les plaques ont été brisées et les fragments utilisés comme supports pour le débitage d’éclats et le façonnage de bifaces. Les fouilles ont confirmé la position primaire de ces artefacts dont l’état de fraîcheur est remarquable. La présence des hommes près de la rivière serait donc en partie liée à ces matériaux accessibles. Les meulières recherchées sont des silicifications qui ont été mises au jour lors de la phase d’incision du Cher puis sont descendues dans des coulées sur la pente. Ces phénomènes liés à la cyclicité climatique quaternaire correspondent à une phase de transition en début glaciaire, avant le pléniglaciaire (MIS 16) durant lequel les zones non protégées de l’Unité a et du plancher d’incision ont été cryoturbées.
URI: http://hdl.handle.net/20.500.12136/71
ISSN: 1142-2904
Type: Article
Appears in Collections:Geocronología y Geología

Files in This Item:
File Description SizeFormat 
Étude géoarchéologique la Noira_et_al_Quaternaire_2017.pdf2,89 MBAdobe PDFView/Open


Items in DSpace are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.