Please use this identifier to cite or link to this item: http://hdl.handle.net/20.500.12136/397
Item metadata
Title: Reconstitution paléoenvironnementale et paléoclimatique du Pléistocène supérieur ancien (MIS 5a) dans le Centre de l’Espagne : les petits vertébrés (Amphibia, Reptilia & Mammalia) des gisements de Hat et Preresa (sud-est de Madrid)
Authors: Blain, Hugues-Alexandre
Sesé Benito, Carmen
Rubio Jara, Susana
Panera Gallego, Joaquín
Uribelarrea del Val, David
Pérez-González, Alfredo
Keywords: Microvertébrés;Milieu fluviatile;Paléoclimatologie;Paléoécologie;Pléistocène Supérieur;Espagne
Issue Date: 2013
Publisher: Centre National de la Recherche Scientifique
Citation: Quaternaire, 2013, 24 (2), 191-205
Abstract: Les gisements archéologiques de Hat et Preresa sont situés respectivement dans les vallées des rivières Jarama et Manzanares, à environ 6 km l’un de l’autre et à 18 km au sud-est de Madrid. Ils correspondent à des dépôts de plaines d’inondation ayant conservé les restes d’activités ponctuelles de groupes de néanderthaliens notamment le dépeçage de carcasses de grands mammifères il y a environ 80 000 ans. Les assemblages de petits vertébrés récupérés lors des campagnes de fouilles de 2001 à Hat et de 2003 à 2005 à Preresa sont composés par des amphibiens (Pelobates cultripes, Pelodytes sp., Bufo bufo, Bufo calamita, Hyla sp. et Pelophylax perezi), des reptiles (Testudinoidea indet., Blanus sp., Timon lepidus, Psammodromus cf. algirus, Natrix maura, Coronella sp. et Vipera latastei) et des petits mammifères (Erinaceus europaeus, Crocidura russula, Rhinolophus ferrumequinum, Eliomys quercinus quercinus, Apodemus sp., Cricetulus (Allocricetus) bursae, Arvicola aff. sapidus, Microtus cabrerae, Microtus duodecimcostatus et Oryctolagus cuniculus). Ces deux gisements, d’âge plus ou moins similaire, ont permis de mettre en évidence à la fin du dernier interglaciaire (MIS 5a) et dans le Centre de la péninsule Ibérique l’existence d’un climat de type méditerranéen (quatre mois de sécheresse durant l’été et le début de l’automne) comparable, voire plus chaud que l’actuel avec des précipitations plus abondantes durant les mois d’hiver et de printemps, et d’une continentalité moins prononcée, comme conséquence d’une hausse des températures hivernales. Ce climat semble avoir été propice, à l’existence de zones boisées humides, au moins en bordure des fleuves et d’espaces steppiques ou de prairies sèches avec arbustes sur les plateaux environnants.
URI: http://hdl.handle.net/20.500.12136/397
ISSN: 1142-2904
DOI: 10.4000/quaternaire.6604
metadata.dc.relation.publisherversion: http://quaternaire.revues.org/6604
Type: Article
Appears in Collections:Geocronología y Geología



Items in DSpace are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.