Please use this identifier to cite or link to this item: http://hdl.handle.net/20.500.12136/1171
Item metadata
Title: La percussion lancée dans le niveau de l'Aurignacien ancien de Barbas III (Dordogne, France)
Authors: Ortega Cordellat, Iluminada
Ríos Garaizar, Joseba
Keywords: Percussion lancée;Aurignacien;Outillage lourd
Issue Date: 2018
Publisher: International Union for Prehistoric and Protohistoric Sciences (IUPPS)
Citation: XVIII World UISPP Congress, 2018
Abstract: L'Aurignacien ancien de Barbas III (Dordogne France) présente à la fois des caractéristiques classiques de cette période avec une production de lames (de moyennes et petites dimensions), lamelles (torses) et un outillage retouché typique (lames étranglées, lames retouchées, grattoirs etc) mais aussi des spécificités. Ainsi, sont également représentés dans l'industrie une production de lamelles droites normalement typique de l'Aurignacien archaïque, un débitage orienté vers de très grandes lames (27 x 6 x 2,2 cm en moyenne) considéré comme l'œuvre de spécialiste (Ortega 2001, 2005 ; Rios et al. 2002) et un débitage d'un bloc orienté spécifiquement à la production de très gros éclats (plus de 25 cm de large). L'analyse fonctionnelle d'un échantillon important de pièces couplée à une analyse de l'organisation de l'espace avait également mis en évidence des spécificités de cette occupation avec une orientation des activités vers le travail de bois animal et/ou végétal bien délimitées dans l'espace occupé (Rios et al. 2002). Notre communication s'orientera spécifiquement sur les artefacts minéraux (blocs, galets, nucléus, éclats et lames) utilisés en percussion lancée. Les zones actives de percussion de cet outillage souvent lourd sont diversifiées : tranchantes (bord coupant d'un gros éclat ou d'une grande lame) ou non (méplats, parties convexes ou arêtes) et seront décrites tous comme les zones réceptives de ces percussions (planes ou concaves). Une analyse macroscopique de ces zones actives a tout d'abord permis de différencier différents stigmates (piquetage, écrasement, esquillements, arrachements) sous entendant diverses catégories d'outils (enclume en grès, des percuteurs et machette) utilisées pour des usages diversifiés de percussion lancée. L'analyse des micro-traces a, quant à elle, permit pour certains cas d'aborder la matière travaillée. Lorsque ce registre n'a pas été documenté par la conservation ou le développement des polis, la gestuelle d'utilisation a cependant été déduite. Nous aborderons également la place de cet outillage lourd et léger utilisé en percussion lancée dans les activités menées durant l'occupation.
URI: http://hdl.handle.net/20.500.12136/1171
Type: Presentation
Other
Appears in Collections:Congresos, encuentros científicos y estancias de investigación



Items in DSpace are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.